Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument

Le Kremlin de Moscou et la Place Rouge

1 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

C’est le symbole non seulement de Moscou, mais aussi de toute la Russie. Le Kremlin est la plus ancienne partie de la ville où était fondée la forteresse de Iouri Dolgorouki, mentionnée pour la première fois dans les annales de l’année 1147. Son territoire abrite un ensemble de bâtiments des XV–XIXe siècles, y compris le Grand Palais du Kremlin, l’Armurerie, le bâtiment du Sénat avec la résidence du président russe, des bâtiments religieux et des échantillons de l’art de fonderie russe – le canon Tsar-pouchka et la cloche Tsar-kolokol. Sur la Place Rouge, l’histoire de laquelle remonte au XIVe siècle, vous pouvez voir la cathédrale Saint-Basile, le bâtiment du Musée historique d’État et le Mausolée du dirigeant bolchévique Vladimir Lénine.

Le Kremlin et la Place Rouge sont sous la protection de l’UNESCO depuis 1991.

Le Centre historique de Saint-Pétersbourg

2 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

Saint-Pétersbourg est l’une des plus belles villes du monde, au premier chef grâce à son architecture unique. Son centre historique et ses banlieues sont connus pour leurs grands monuments d’architecture de palais et églises, créés par des maîtres russes et italiens dans la période des XVIII–XIXe siècles. Les sites qu’il faut visiter absolument, incluent la Forteresse Saint Pierre et Paul, la Cathédrale de Saint Pierre et Paul, la Chambre des curiosités, le Palais d’été de Pierre le Grand, le Palais d’hiver, le couvent de Smolni, le musée de l’Hermitage, l’Académie des sciences, l’Académie des arts, les palais de Marbre, de Tauride, d’Anitchkov, les cathédrales de Kazan et de Saint Isaac, la Pointe de l'île Vassilievski, la place du Palais, l’avenue Nevski.

En plus du centre historique de Saint-Pétersbourg, la protection de l’UNESCO s’étend sur les ensembles de palais et de parcs de ses banlieues, le plus luxueux desquels est celui de Peterhof.

Les Colonnes de Léna

3 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© wikipedia.org / LxAndrew

Les Colonnes de Léna sont des formations rocheuses verticales qui s’étendent à 40 km le long de la rive de la rivière Léna en Iakoutie. Leur origine est attribuée au début de la période cambrienne (il y a 530 millions d’ans).

De loin, les colonnes semblent être un mur monolithique qui descend dans les eaux de la rivière. Graves et en même temps majestueuses, elles vous fascinent par leur beauté insolite.

Protégées par l’UNESCO depuis 2012.

Les Îles Solovki

4 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

L’archipel Solovetski, qui comprend six îles d’une superficie de plus de 300 kilomètres carrés, est situé dans la mer Blanche, à 250 km d’Arkhanguelsk. Il abrite plusieurs monuments archéologiques, dont les plus anciens appartiennent à la II-IIIe millénaire avant J.C. L’un des sites centraux est le monastère Solovetski fondé dans la première moitié du XVe siècle. Au début du XXe siècle, ce bastion séculaire de l’orthodoxie a été transformé en un camp pour les prisonniers politiques, qui a existé jusqu’en 1939. La vie monastique a retourné sur les îles seulement dans les années 90.

L’archipel Solovetski, qui est devenu une réserve historique et culturelle, est intéressant non seulement pour son histoire pleine de drames, mais aussi pour son paysage insolite, qui inclut des collines, des lacs, des creux.

Protégées par l’UNESCO depuis 1992.

Les monuments en pierres blanches de Vladimir et de Souzdal

5 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument

Des anciennes villes russes – aux XII-XIIIe siècles, les villes capitales de l’ancienne principauté russe de Vladimir et de Souzdal – préservent des échantillons uniques de leur propre école architecturale et artistique.

Les traits principaux de cette école sont la maçonnerie de dalles de calcaire blanc, des proportions exquises, une fine sculpture sur pierre, la légèreté extérieure des bâtiments qui sont inscrits dans le paysage naturel.

Les exemples les plus marquants de ce style sont les cathédrales de l’Assomption et de Dmitri à Vladimir, la porte d’Or ; la cathédrale de la Nativité à Souzdal et le palais de l’évêque dans le Kremlin de Souzdal, le monastère de Saint Euthyme et le monastère de l’Intercession de la Vierge.

Les monuments sont inclus dans la Liste du patrimoine mondial l’UNESCO depuis 1992.

Le lac Baïkal

6 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© flickr.com / Сергей_Габдурахманов

Situé dans le sud de la Sibérie orientale, le lac Baïkal est un site naturel unique. Son âge est de 25 millions d’ans. C’est le plus ancien bassin d’eau douce sur la Terre. C’est le lac le plus profond du monde et le plus grand lac en Russie. Il contient 20 pourcent des réserves globales d’eau douce.

Les eaux de Baïkal se distinguent par leur transparence : on peut voir certains objets à la profondeur de 40 mètres. La flore et la faune du lac comprennent des milliers d’espèces et de variétés d’animaux et de plants, dont 3/4 ne sont trouvés nulle part ailleurs. La beauté extraordinaire du Baïkal et de ses alentours avec de nombreuses baies pittoresques et falaises bizarres, y attire les touristes de tous les coins de la Russie et de l’étranger. C’est l’une des destinations touristiques les plus populaires en Russie.

Protégé par l’UNESCO depuis 1996.

La Vallée des geysers et les volcans de la Kamtchatka

7 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

La péninsule du Kamtchatka, située à l’Extrême Orient russe, est un formidable musée naturel de la volcanologie, qui réunit plus de 300 volcans actifs et éteints, des dizaines de geysers.

Sur le territoire de la réserve de la biosphère Kronotski, fondée en 1934, il y a 26 volcans (dont 12 sont actifs), des glaciers et des lacs de montagne.

La Vallée des geysers est un phénomène de l’échelle mondiale, unique en Eurasie. Sur un terrain de six kilomètres on peut trouver plus de 20 grands geysers, des dizaines de sources thermales et de jets de vapeur et de gaz.

Les volcans de la Kamtchatka sont protégés par l’UNESCO depuis 1996.

Les montagnes d’Altaï

8 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

Altaï est une région dans le sud-est de la Sibérie occidentale, qui est caractérisée par un paysage contrasté — depuis des steppes et la taïga jusqu’aux toundras et glaciers de montagne. Sur son territoire, il y a quatre parcs naturels protégés par l’UNESCO. La réserve d’Altaï, avec plus de 1 500 espèces de plantes supérieures, est célèbre pour le lac Teletskoïe, qui est le deuxième lac le plus grand, après le lac de Baïkal, en termes des réserves d’eau douce, et la taïga unique aux environs du lac Teletskoïe.

La principale curiosité du parc naturel de la Beloukha, c’est la montagne du même nom, à deux sommets de 4 506 m, recouverte d’un capuchon de neige et de glace éternelle. Les alpinistes ont conquis cette montagne seulement au XXe siècle.

Dans la réserve de la biosphère de Katoun’, le paysage glaciaire est dominant : les glaciers occupent jusqu’à 50% de son territoire. Le plus grand glacier – Katounski – alimente la rivière de Katoun, très populaire chez les amateurs du rafting. Là vous pouvez voir également une cascade pittoresque de lacs glaciaires. Une autre attraction est la Zone de repos « Oukok » – un plateau de montagne avec des peintures rupestres d’artistes primitifs et d’anciennes sépultures.

Les montagnes d’Or d’Altaï sont incluses dans la Liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1996.

L’isthme de Courlande

9 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© wikipedia.org / Rimantas Lazdynas

C’est une péninsule de sable dans le sud-est de la mer Baltique, l’une des plus grandes formations éoliennes (c’est-à-dire créées par le vent) du monde. On a commencé à consolider les formations de sables, détruites par la mer et le vent, déjà au Moyen Age. Vers la fin du XVII–XVIII siècles, la superficie des forêts sur l’isthme a diminué à 10%. Les sables ont commencé à ensevelir les villages, les routes et les arbres survivants. Au milieu du XIXe siècle, des travaux intensifs ont été démarrés pour restaurer les forêts.

Aujourd’hui, la bande de forêt occupe 2/3 du territoire de l’isthme de Courlande.

Son paysage unique est protégé par l’UNESCO depuis 2000.

Le Nid d’Hirondelle

10 - Les 10 sites en Russie qu’il faut visiter absolument© shutterstock.com

C’est le nom d’un château néogothique minuscule sur une falaise d’Aurore dans le sud de la Crimée. Ce bâtiment, appelé « Le Nid d’hirondelle » pour sa petite taille (la largeur de 10 mètres, la longueur de 20 mètres, la hauteur de 12 mètres) et son emplacement, a été créé en 1912 par l’architecte Léonid Chervoud.

The castle’s history spans more than a century during which it has gone through several owners and even survived an earthquake. It initially belonged to German industrialist Vladimir Shteyngel. At the beginning of World War I, the new owner opened a restaurant here. In the 1930s, the structure was deemed unsafe and shut down. It was only 30 years later that reconstruction of the building began.

Actuellement, ce château est disponible pour les visites de touristes.

Partager

Les 5 étapes d’inscription dans l’enseignement supérieur

Site officiel de l'enseignement supérieur en Russie pour les étrangers

© 2015 Ministère de l’éducation et de la science de la Fédération de Russie Centre National Autonome de Recherche Sociologique

Les informations de contact

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, veuillez sélectionner du texte, appuyer sur Ctrl+Enter et nous envoyer un message.

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, nous envoyer un message

Avez-vous trouvé une erreur ?

X
Accord sur les données personnelles