Kaliningrad

© shutterstock.com

Kaliningrad est une ville dans le nord-ouest de la Russie, le centre administratif de la région de Kaliningrad. Celle-ci est unique du fait qu’elle n’a pas de frontières communes avec les autres régions de la Russie ; elle ne confine qu’avec la Pologne et la Lituanie et est baignée par la mer Baltique.

Une ville avec un riche passé

Pendant longtemps, Kaliningrad fit partie de l’Allemagne. L’histoire de la ville commença en 1255, quand les chevaliers teutoniques fondèrent une forteresse sur une colline et l’appelèrent Königsberg (La Montagne du roi). Pour la première fois, la ville passa à la Russie en 1758, après sa victoire dans la guerre de Sept Ans. Quand même, en 1762 les terres furent retournées au royaume de Prusse. Königsberg devint de nouveau une ville russe en 1946, quand, après la fin de la Grande guerre patriotique, une partie du territoire allemand fut transférée à l’URSS. Alors, la ville reçut le nouveau nom – Kaliningrad, en l’honneur de l’un des dirigeants du partie soviétique – Mikhaïl Ivanovitch Kalinine.

Une ville maritime

Kaliningrad n’a pas d’accès direct à la mer : la ville est située à l’endroit où la rivière Pregol se jette dans le golfe de Kaliningrad. Quand même, c’est un grand port et le siège du quartier général de la Flotte de la Baltique de la Marine russe. Il y a des plages dans les petites villes aux alentours de Kaliningrad qu’on peut rejoindre en bus, en minibus-navette ou en train. Mais en fait, la ville sent la mer ; de temps en temps, il y fait du vent avec la pluie.

Une ville de philosophes

Königsberg est la ville natale de l’un des plus grands penseurs du monde – Immanuel Kant. Il est enterré près des murs de l’Église cathédrale du XIVe siècle. Celle-ci abrite le musée de Kant et une salle de concert où l’on organise des concerts d’orgue. Fait intéressant : le philosophe vécut justement à l’époque quand la ville passa pour la première fois à l’Empire russe, c’est pourquoi il prêta son serment à l’impératrice Elisabeth. Quand la province redevint une partie de la Prusse, Kant ne voulut pas enfreindre son segment et resta un citoyen russe jusqu’à sa mort.

Une ville culturelle

Kaliningrad accueille régulièrement les différents événements musicaux, y compris internationaux : le concours de musique d’orgue nommé après M. Tariverdiev, le festival de jazz « Kaliningrad City Jazz », le festival de rock « Kaliningrad In Rock » et beaucoup d’autres. Chaque automne, la ville accueille le festival des arts « Les Saisons baltiques » – des troupes théâtrales de toute la Russie y présentent leurs meilleurs spectacles.

Une ville de l’ambre

L’un des symboles de la ville est le célèbre musée de l’ambre établi dans un tour en briques rouges. Autrefois, cette tour a fait partie du système des fortifications de la ville. Le musée présente une collection de « pierres de soleil » de différentes couleurs, formes et tailles. Le poids de la pièce de musée la plus « importante » excède 4 kilogrammes. Le même musée abrite la plus grande mosaïque d’ambre dans le monde – « La Russie » – qui pèse plus de 70 kilogrammes et est composée de près de 3 000 fragments.

Une ville avec des traditions académiques

Kaliningrad a plus de 20 établissements d’enseignement supérieur, dont le plus grand est l’Université fédérale baltique I. Kant. Autrefois, une partie de ses bâtiments appartenaient à l’université de Königsberg « Albertina », laquelle avait ouvert ses portes en 1544. Les établissements d’enseignement supérieur de la ville forment des marins, des spécialistes pour les entreprises de pêche, des hommes de loi et d’autres.

Les curiosités

Le village Rybnaïa

Malheureusement, le centre historique de Kaliningrad a été gravement endommagé pendant la Seconde guerre mondiale. Quand même, plusieurs bâtiments sont en cours de restauration. Par exemple, l’année 2007 a été marquée par la reconstruction du Village Rybnaïa (Le Village de poissons) – un quartier de commerce et d’artisanat dans un style allemand.

Le zoo historique

Le zoo de Kaliningrad est l’un des plus grands et anciens zoos en Russie. Il est membre de l’Association européenne de jardins zoologiques et d’aquariums. Il a été ouvert en 1896 par l’entrepreneur allemand Herman Klass.

Le musée de l’Océan mondial

C’est un centre d’exposition unique : une partie de son « exposition » est située sur l’eau : le long du quai de la Flotte historique, de vrais navires (scientifiques et militaires) sont amarrés, qui abritent des expositions de musée. La seconde partie du centre est située au sol : ici, vous pourrez voir des aquariums avec des poissons exotiques, des collections de coquilles, de coraux et la carcasse d’un cachalot énorme.

La Porte royale

Ce monument est situé près du Musée de l’Océan mondial, et son image a été choisie en tant que le symbole de la ville lors de la célébration de la 750ème anniversaire de Königsberg. Aujourd’hui, la Porte royale abrite l’exposition « La Grande mission », qui raconte l’histoire de la naissance et du développement de la ville. Les visiteurs de la porte sont accueillis par le conservateurs des clés de la ville – le Chat Prusse ; il est d’usage de le caresser pour la bonne chance.

Les 5 étapes d’inscription dans l’enseignement supérieur

Site officiel de l'enseignement supérieur en Russie pour les étrangers

© 2015 Ministère de l’éducation et de la science de la Fédération de Russie Centre National Autonome de Recherche Sociologique

Les informations de contact

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, veuillez sélectionner du texte, appuyer sur Ctrl+Enter et nous envoyer un message.

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, nous envoyer un message

Avez-vous trouvé une erreur ?

X
Accord sur les données personnelles