Tioumen

© shutterstock.com

Tioumen est le centre administratif de la région de Tioumen qui divise la Russie en deux parties : la partie européenne et la partie asiatique. La ville est située dans le sud de la Sibérie occidentale, au bord de la rivière de Toura, à la distance de 2 200 km de Moscou.

La première ville en Sibérie

C’est Tioumen qui est devenue en 1586 le point de départ pour l’annexion du territoire de la Sibérie à la Russie. Selon l’avis bien connu de Mikhaïl Lomonossov, « La puissance de la Russie sera augmentée par la Sibérie ». Une partie de cette phrase est écrite aujourd’hui sur le blason de la région de Tioumen.

Beaucoup de gens croient qu’Ermak a été le fondateur de Tioumen, mais en fait, cette ville a été fondée par les voïvodes Vassili Soukine et Ivan Miasnoï. Ils sont venus en Sibérie pour affermir l’autorité du gouvernement russe après la mort d’Ermak et ont fondé une forteresse et une prison publique à l’emplacement de la Tioumen moderne, sur les ruines de l’ancienne ville de Tchingui-Toura, la capitale du puissant Khanat sibérien.

Une ville de « l’or noir »

Tioumen est la capitale pétrolière et gazière de la Russie. Dans les années 60 du 20ème siècle, après la découverte de grands gisements de « l’or noir », on a commencé le développement des territoires de Iougra et Iamal. En un temps record, des villes et de grandes entreprises ont été bâties sur les étendues désertes et marécageuses de la Sibérie. Bientôt, Tioumen est devenue un centre administratif assurant la gestion du complexe pétrolier.

Une ville culturelle

Tioumen a tout pour des activités culturelles. Le Théâtre dramatique – l’un des plus anciens en Russie – a ouvert ses portes en 1858 ; en 2008, il a reçu un nouveau grand bâtiment. Récemment, la ville a vu l’inauguration du Cirque de Tioumen rénové. Les résidents de Tioumen ont tout le droit d’être fiers de la bibliothèque moderne nommée après D.I. Mendéleev, équipée à la pointe de la technologie.

Une ville scientifique

L’extraction de pétrole et de gaz dans la région de Tioumen a contribué à l’ouverture d’un grand nombre d’institutions scientifiques dans cette ville. À la fin des années 80, le nombre de collaborateurs d’instituts de recherche en Tioumen a atteint près de 18 mille personnes (approximativement 10% de la population). Aujourd’hui, il y a plusieurs dizaines d’instituts de recherche et de conception dans la ville et à ses alentours.

Une ville gastronomique

Dans la ville, il y a plusieurs établissements qui présentent une cuisine originale du Nord. Selon les résidents locaux, l’un des destinations culinaires les plus intéressantes de la ville est le restaurant « Tchoum ». Ici l’on peut déguster des repas savoureux et en même temps découvrir l’histoire de la région. Les serveurs-guides racontent des histoires fascinantes sur la vie des géologues – explorateurs de la taïga, qui sont venus ici dans les années 60 pour conquérir le territoire de Tioumen. Le restaurant offre également une exposition de pièces du Musée d’histoire locale de Tioumen. Les plats les plus populaires sont la stroganina (de la viande ou du poisson congelé en tranches), le mouksoun (une espèce de poisson nordique) et la salade à la viande de renne. Il est digne de mention que le restaurant-musée a été consacré par un vrai chaman sibérien ; on croit pour cette raison que les vœux faits là-bas doivent s’accomplir.

Une ville pour les promenades

L’endroit le plus populaire des promenades est le quai de la rivière de Toura et le pont des Amoureux qui relient les deux berges. Une autre zone piétonne dans le centre de la ville est le boulevard Tsvetnoï, qui relie plusieurs places avec des jets d’eau, des musées et le cirque. On peut également se promener dans le Jardin des chats de Sibérie où sont installées 12 statues de ces animaux qui avaient sauvé l’Hermitage de l’invasion des rats après la guerre.

Une ville multi-religieuse

À Tioumen, on peut rencontrer les représentants des différentes religions. La ville a des églises orthodoxes et catholiques, des mosquées, une synagogue et d’autres édifices religieux. Il y a aussi le monastère masculin de la Sainte Trinité, bâti au début du 17ème siècle.

À la proximité de la ville

En hiver, vous pouvez aller à la campagne et faire une promenade dans un traîneau tiré par des Huskys sibériens, dans une forêt enneigée. Après la promenade, vous pouvez vous rendre dans le centre de recréation « Verkhni Bor » pour nager dans une piscine ouverte avec de l’eau médicinale – la piscine est alimentée par la source thermale Eldorado. Vous pouvez également visiter le berceau du célèbre chimiste Dmitri Mendéleev – la ville de Tobolsk, à 200 km de Tioumen. Ici même, vous pouvez voir le Kremlin de Tobolsk pittoresque – un exemple unique de l’architecture sibérienne.


Les 5 étapes d’inscription dans l’enseignement supérieur

Site officiel de l'enseignement supérieur en Russie pour les étrangers

© 2015 Ministère de l’éducation et de la science de la Fédération de Russie Centre National Autonome de Recherche Sociologique

Les informations de contact

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, veuillez sélectionner du texte, appuyer sur Ctrl+Enter et nous envoyer un message.

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, nous envoyer un message

Avez-vous trouvé une erreur ?

X
Accord sur les données personnelles