Les particularités nationales

1 - Les particularités nationales© UNN

Ce que vous devez savoir sur les Russes

Les Russes, ainsi que les résidents de tout autre pays, ont des traits de caractère qui les distinguent des représentants d’autres cultures. Leur connaissance vous aidera à vous adapter rapidement aux conditions locales.

Ils sont très hospitaliers

2 - Les particularités nationales© shutterstock.com

Les Russes sont connus pour leur hospitalité. Ils aiment accueillir des invités et ont du plaisir à rendre visites à leurs amis. Des tables couvertes avec générosité sont le principal attribut de ces rencontres. Même si vous êtes invité pour une tasse de thé, il vaut mieux ne pas manger avant la visite – les Russes ont l’habitude d’étaler devant les invités presque toutes les provisions qu’ils peuvent trouver chez eux, y compris de la nourriture faite à la maison. Il n’y a rien de plus offensant pour une hôtesse que de voir une table vide au beau milieu d’une assemblée. À son avis, ceci indique que les invités ont toujours faim, et qu’elle avait préparé trop peu de nourriture.

Ils ne rendent pas de visite sans cadeau en main

En Russie, il n’est pas dans l’usage de rendre visite à des amis les mains vides. Même s’il ne s’agit pas d’un anniversaire, mais d’une rencontre amicale modeste, il faut obligatoirement apporter quelque chose. Cela peut être un gâteau, des bonbons, une bouteille de vin ou une barre de chocolat pour les plus jeunes membres de la famille. Le cadeau lui-même n’est pas important ; ce qui est important, c’est le fait de sa présence, sinon vous pourriez passer pour un avare.

Ils croient aux présages

Les Russes ont l’habitude de cracher au-dessus de l’épaule gauche, si un chat noir a traversé leur route ; ils frappent sur du bois pour ne pas perturber leurs plans, et ils ne sifflent pas dans une maison pour ne pas rester sans argent. S’ils retournent dans une chambre, ayant oublié quelque bagatelle, ils doivent obligatoirement se regarder dans le miroir avant sortir.

Selon les Russes, pour qu’un voyage soit heureux, il faut rester assis quelques secondes en silence avant de se mettre en route. Briser un miroir ou renverser du sel, selon la croyance populaire, est un mauvais présage.

Avant des événements importants (par exemple, avant un examen), les Russes souhaitent les uns aux autres « qu’il y ait de duvet ni plumes » («Ни пуха, ни пера!»). Il faut répondre : « Au diable ! » («К черту!»), sinon ça ne marche pas.

Les étudiants ont leurs propres présages :

  • ne pas couper les cheveux pendant la session d’examens ;
  • à minuit, la veille d’un examen, appeler la chance à haute voix, en agitant le carnet de notes par la fenêtre ;
  • pendant un examen, il faut mettre une pièce de cinq roubles sous le talon.

On croit que ces manipulations doivent garantir de bonnes notes. Bien sûr, il faut regarder ces présages avec une certaine ironie.

Ils apprécient la vraie amitié

3 - Les particularités nationales© TSU

L’amitié est une chose très importante pour les Russes. Un vrai ami leur est parfois plus proche qu’un membre de la famille.

Les notions de dévotion, de fidélité des amis ne sont pas des paroles vaines pour beaucoup de Russes.

Une vraie amitié peut commencer à l’école ou à l’université et rester jusqu’à la fin de la vie.

Ils aiment à parler

Les Russes ne sont pas habitués à dissimuler leurs idées. La plupart d’eux ont leur propre avis sur un grand nombre de sujets – à partir des méthodes de la cultivation de courgettes jusqu’à la politique étrangère de la Maison Blanche. Une idée conventionnelle dans les pays occidentaux sur la censure politique en Russie n’empêche pas les Russes de prononcer partout leurs opinions – à partir d’une salle de cours de l’université jusqu’à une conférence de presse avec la participation du chef de l’Etat.

Ils ne sourient pas à des inconnus

Les Russes n’ont pas l’habitude de sourire sans raison, et surtout de cacher une mauvaise humeur ou des problèmes derrière une mine joyeuse. Ceci n’est pas sincère, dans l’opinion de plusieurs Russes. Dans les lieux publics, ils tendent à garder une expression concentrée. Mais dès qu’un homme russe se trouve parmi ses collèges, ses amis ou ses proches, il « se transforme » tout de suite dans le plus souriant homme du monde, et parfois on ne cesse de rire et de blaguer.

Ils ont une attitude particulière envers les femmes

La beauté des femmes russes est bien connue partout dans le monde. Natalia Vodyanova, Maria Charapova, Anna Kournikova et d’autres célébrités d’origine russe sont des preuves vivantes de ce fait.

En Russie, il existe une attitude particulière envers le beau sexe. On leur cède une place dans un transport en commun, tient la porte pour les laisser passer, leur donne la main pour aider à descendre d’une voiture. Une telle courtoisie n’est pas considérée comme une atteinte sur l’indépendance des femmes ou un dénigrement des leurs compétences en affaires. En revanche, regarder fixement des femmes inconnues dans les lieux publics, leur faire la cour de manière pressante ou leur siffler dans le dos serait un affront.

Ils aiment à plaisanter

En principe, les Russes sont des gens très joyeux : ils aiment des plaisanteries, des blagues et des anecdotes. Ils apprécient un bon humour et la satire ; ils peuvent bien rire d’eux-mêmes. Très souvent, ils utilisent dans leur discours des citations de films populaires, surtout de comédies soviétiques. Pratiquement tout le monde, indépendamment de l’âge, tient beaucoup à ces films. Parfois, pour comprendre les plaisanteries des Russes, il suffit de regarder les films soviétiques populaires, tels que « L’Amour et les pigeons », « Moscou ne croit pas aux larmes », « La Prisonnière du Caucase », « La Porte de Pokrovski », « Le Bras aux diamants » et d’autres.

Ils aiment aller aux bains

4 - Les particularités nationales© shutterstock.com

Les bains en Russie, c’est un genre particulier de passe-temps pour des compagnies tant masculines que féminines. On croit que le bain de vapeur purifie le corps et l’âme. Les Russes vont aux bains non seulement pour se laver, mais aussi pour communiquer avec des amis ou des collègues.

Le rite de bain inclut le choix d’une compagnie convenable, le processus du lavage lui-même et le séjour dans la salle de vapeur – plus long est ce séjour, plus sain et plus fort d’esprit est l’homme. Après la salle de vapeur, il est d’usage de plonger dans un trou dans la glace ou dans une piscine avec de l’eau glacée. Après ces « procédures », on salue les baigneurs allumés avec la phrase traditionnelle : « Profitez de votre bain ! » (« С легким паром!»).

* * *

Les principales fêtes des Russes

Chaque année, la Russie célèbre plus de 50 fêtes publiques – en commençant par les fêtes nationales et religieuses jusqu’à des fêtes professionnelles et des anniversaires. Les Russes ont une vaste espace pour fêter – au sens propre et figuré de ce mot.

Le Nouvel an

New Year in Russia, russian holidays© shutterstock.com

C’est la fête la plus importante et favorites des Russes – avec un sapin de Noël, des cadeaux, de longs festins dans le cercle de la famille et des feux d’artifices magnifiques. Elle est célébrée dans la nuit du 1er janvier. Les principaux attributs du Nouvel an en Russie sont le bon Père Noël et sa petite-fille – la Fille de neige, du champagne, du caviar, de la salade « Olivier », le carillon de l’horloge du Kremlin et la félicitation télévisée du chef de l’État, et aussi le visionnage obligatoire de la comédie soviétique « L’Ironie du sort ».

Le Noël

Christmas in Russia, russian holidays© shutterstock.com

En Russie, c’est la deuxième plus grande (après les Pâques) fête des chrétiens orthodoxes. Dans la nuit du 6 au 7 janvier, des offices solennels sont célébrés dans les cathédrales orthodoxes dans tout le pays. À la veille du Noël, les Russes décorent leurs maisons, préparent des festins. Il est aussi d’usage de jeter le sort : les jeunes filles célibataires espèrent d’apprendre les noms de leurs fiancés. On croit que les prédictions du Noël sont les plus vraies.

Le Jour de Tatiana (Le Jour des étudiants russes)

Tatiana's Day, russian holidays© TSU

Il est célébré le 25 janvier. En 1775, le jour de la fête de la Sainte Tatiana de Rome, une ancienne martyre chrétienne, l’impératrice Elisabeth a signé le décret sur l’établissement de l’Université de Moscou (actuellement, MGU), qui est devenue par la suite le centre de la science et de la culture russe. Avec le temps, l’anniversaire de l’université est devenu la fête des étudiants russes. En 2005, ce statut a été reconnu officiellement. En ce jour, les étudiants honorent leur sainte patronne Tatiana et célèbrent la fin de la session d’hiver. Chaque ville et chaque université a ses propres traditions : des saynètes, des concerts, des bals, des expositions, des jeux, des régales gratuites et des divertissements.

La Journée du Défenseur de la Patrie

À l’époque soviétique, le pays célébrait cette fête comme la Journée de l’armée soviétique et de la marine, en félicitant tous les militaires. Dans la Russie contemporaine, le 23 février est non seulement une fête des militaires, mais aussi celle de tous les hommes, qu’ils aient été au service militaire ou non. En ce jour, en plus de félicitations, ils s’attendent à de petits cadeaux présentés par leurs collègues, parents, amis, épouses et fiancées. Les Russes plaisantent : du cadeaux qu’une femme présente à l’élu de son cœur le 23 février, dépend le cadeau qu’elle recevra la journée des femmes (le 8 mars).

La Carême-prenant

Maslenitsa festival, russian holidays© shutterstock.com

Une ancienne fête slave de la fin d’hiver et de la rencontre du printemps. Elle est célébrée pendant une semaine qui précède le Carême, au cours de laquelle il est d’usage de rendre visites aux amis et parents pour manger des crêpes. Le dernier (septième) jour est celui d’un carnaval, qui est terminé par le rite d’adieu à l’hivers, quand on brûle le mannequin de la Carême-prenant.

La Journée internationale de la femme

En Russie, la Journée internationale de la lutte pour les droits des femmes est célébrée tout simplement comme la journée des femmes. Le 8 mars, toute la population féminine du pays – depuis de petites filles jusqu’à des grand-mères – devient un objet d’adoration : en ce jour, elles n’entendent que des compliments, reçoivent des fleurs et des cadeaux.

Les Pâques

Easter in Russia, russian holidays© shutterstock.com

Cette ancienne fête chrétienne est célébrée en Russie au début du printemps. En ce jour, des offices solennels sont célébrés dans les églises orthodoxes; les Russes se saluent par la phrase « Le Christ est ressuscité ! », à laquelle on doit répondre « Il est vraiment ressuscité !». Spécialement pour les Pâques, on cuit ou achète un gâteau de Pâques, peint des œufs.

La Fête du Printemps et du Travail

À l’époque soviétique, le 1er mai était célébré comme la Journée internationale de la solidarité ouvrière. C’était une fête officielle qui avait un revêtement idéologique. Ses principaux attributs étaient de grandes processions aux sons de marches dans les rues centrales des villes, y compris la Place Rouge à Moscou, les félicitations des chefs du parti communiste debout sur les tribunes. Aujourd’hui, c’est la Fête du Printemps et du Travail. Les processions sont organisées par les syndicats qui protègent les droits des travailleurs russes.

Le Jour de la Victoire

Victory Day in Russia, russian holidays© TSU

C’est l’une des principales fêtes dans le pays : le 9 mai, il célèbre la victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie et la fin de la Grande guerre patriotique (1941–1945). En ce jour, des célébrations de masse se déroulent dans le pays : la procession vers la Tombe du Soldat inconnu, des parades militaires et des concerts dans les villes-héros et des feux d’artifices de fête. Les Russes honorent les anciens combattants.

La Journée de la Russie

Elle est célébrée le 12 juin de chaque année. En ce jour, des événements solennels et des concerts sont organisés partout dans le pays. Cette fête a été établie en 1990, en l’honneur de l’adaptation de la déclaration sur la souveraineté d’Etat de la Fédération de Russie.

Les Fêtes religieuses des peuples de la Russie

Religious Holidays of Russian Peoples© SibFU

Les représentants de différentes confessions religieuses, qui résident en Russie, ont leurs propres traditions. En particulier, les Musulmans observent le ramadan (un mois d’un jeûne obligatoire), célèbrent Eid al-Fitr (la fête de la fin du jeûne) et Eid al-Adha (la fête du sacrifice du printemps) ; les Juifs célèbrent le Hanukkah (la fête juive de bougies) et le Pessah (les Pâques juives) ; les Bouddhistes célèbrent le Sagaalgan (la fête du Mois blanc, le premier jour du Nouvel an, selon le calendaire lunaire) et le Zul-Khural (la fête de mille lampes). Dans certaines villes russes, les jours de fêtes religieuses ont été officiellement déclarées en tant que des jours fériés, par exemples au Tatarstan (Eid al-Fitr et Eid al-Adha) et en Bouriatie (Sagaalgan).

Partager

Site officiel de l'enseignement supérieur en Russie pour les étrangers

© 2015 Ministère de l’éducation et de la science de la Fédération de Russie Centre National Autonome de Recherche Sociologique

Les informations de contact

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, veuillez sélectionner du texte, appuyer sur Ctrl+Enter et nous envoyer un message.

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, nous envoyer un message

Avez-vous trouvé une erreur ?

Protection from automated form filling
X
Accord sur les données personnelles