Avis des étudiants étrangers

© MEPhI

Magaly Choez, Équateur

Institut d'ingénierie physique de Moscou MEPhI

Quand je suis venue ici, je ne connaissais pas un mot en russe. Maintenant, quand je me rappelle ce temps-là, j’ai envie de rire

Je m’appelle Magaly Choez, j’ai 25 ans dont 5 années j’habite à Moscou. D’abord, j’ai obtenu un diplôme de licence, après quoi je me suis inscrite au MEPhI, à l’Institut des relations internationales.

J’ai découvert le MEPhI par hasard, et j’ai beaucoup apprécié les particularités de son système d’enseignement : il n’est pas limité à une seule spécialité, mais il fournit aux étudiants la possibilité de se développer dans le domaine technique, économique et politique. Je suis heureuse de découvrir chaque jour quelque chose de nouveau en matière de connaissances.

Quand je suis venue ici, bien sûr que je ne connaissais pas un mot en russe. C’était très difficile, parce que je ne pouvais pas communiquer avec d’autres gens. Mais les gens me comprenaient, on ne sait pas comment. Maintenant, quand je me rappelle ce temps-là, j’ai envie de rire. Mais je peux dire que j’ai mobilisé mes efforts et réussi à apprendre cette langue. J’ai dépensé beaucoup de temps pour étudier la grammaire. J’ai passé de longues heures à apprendre par cœur des verbes, des mots, des substantifs, des adjectifs... C’était la seule façon dont j’ai réussi à l’apprendre. En outre, il est important aussi d’avoir de la pratique.

Je lisais des œuvres de la littérature russe. Au début de mes études, nous lisions et apprenions par cœur le poème « Evguéni Onéguine », et notre professeur nous expliquait les mots inconnus. C’est un poème très intéressant qui est devenu dès lors mon oeuvre favorite. En plus, j’ai lu « Le cœur du chien » et « Le Héros de notre temps ».

À l’Institut des relations internationales, j’ai commencé à étudier l’anglais et le français, dont je suis très heureuse. J’ai toujours voulu les apprendre et j’espère que mon rêve sera accompli.

Mes professeurs et mes camarades d’études sont très gentils envers moi et envers tous les étudiants étrangers en général. Ils sont toujours prêts à nous aider, et c’est vraiment précieux.

Pendant mon temps libre, je vais à la salle de gym, je suis le bon régime alimentaire et j’essaie de me promener à pied davantage pendant l’été, parce que je ne peux pas faire de longues promenades en hivers. En plus, je visite des musées, j’essaie de mieux connaître la culture russe.

Quant à la vie en Russie, je peux dire que j’aime mon séjour ici, malgré les difficultés que j’ai rencontrées à la première étape.

À mon avis, le plus important est de non seulement apprendre la langue, mais aussi de comprendre la mentalité des gens russes. Cela faisant, tu commences à communiquer librement avec eux.

Partager

Avis des étudiants étrangers

Kristina Mormulevskaya
Bielarus
MEPhI

«La formation en Russie m’a appris à atteindre toujours les résultats souhaités»

Lire tout

Koffi Abdoulaye
Togo
MEPhI

«J’étudie activement la langue russe – 3 heures par jour, 5 fois par semaine»

Lire tout

Kopp Sally Emma
Grande Bretagne
UPT

«J’aime bien ma vie d’étudiante à Tomsk»

Lire tout

Vo Thi Hong Zyeu
Viêt-Nam
UFEO

«Mon université est devenue ma seconde maison»

Lire tout
Tous les avis

Les 5 étapes d’inscription dans l’enseignement supérieur

Site officiel de l'enseignement supérieur en Russie pour les étrangers

© 2015 Ministère de l’éducation et de la science de la Fédération de Russie Centre National Autonome de Recherche Sociologique

Les informations de contact

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, veuillez sélectionner du texte, appuyer sur Ctrl+Enter et nous envoyer un message.

Si vous avez trouvé une erreur sur le site, nous envoyer un message

Avez-vous trouvé une erreur ?

Protection from automated form filling
X
Accord sur les données personnelles