Comment suivre une formation d’ingénieur en Russie pour un étranger

Comment suivre une formation d’ingénieur en Russie pour un étranger
© UNN

Les portes des grands établissements d’enseignement supérieur techniques du pays sont ouvertes aux candidats de divers pays.

La profession d’ingénieur est l’une des plus demandées dans le monde moderne, ce qui s’explique par le développement de l’industrie et des nouvelles technologies. La liste des spécialités techniques couvre une multitude de domaines d’activités, notamment l’énergie électrique et thermique, la construction mécanique, l’électronique, le génie énergétique, la métallurgie, les technologies de l’information, l’exploitation minière, le génie civil, la construction aérospatiale, la médecine et d’autres. En fonction de la spécialité choisie, les diplômés des établissements d’enseignement supérieur peuvent travailler en tant qu’ingénieurs mécaniciens, ingénieurs technologues, ingénieurs d’études, c’est-à-dire créer et perfectionner divers mécanismes, les tester et les mettre en exploitation.

En Russie, il est possible de suivre une formation d’ingénieur de haut niveau, voilà pourquoi des candidats du monde entier choisissent précisément les établissements d’enseignement supérieur techniques russes. Ici, ils reçoivent de solides connaissances théoriques et des savoir-faire pratiques. Parmi les autres avantages des études en Russie, il y a le coût abordable de l’enseignement, la possibilité d’étudier en langue anglaise et l’existence de programmes de double-diplôme, au terme desquels l’étudiant reçoit tant le diplôme de l’établissement d’enseignement supérieur russe que celui de l’établissement étranger.

двфу_01.jpg
© FEFU

Les universités publiques russes proposent un large choix de spécialisations techniques. Sur la liste validée par le Ministère de l’Éducation et de la science de Russie, il y a plusieurs dizaines d’enseignements de spécialité en ingénierie : de la construction aérospatiale à la bio-ingénierie. Pour choisir un programme d’enseignement approprié et une université, utilisez le moteur de recherche pratique sur notre site. Ensuite, inscrivez-vous sur l’Espace personnel du candidat et écrivez directement à l’établissement d’enseignement supérieur (le dépôt de la candidature et le traitement du formulaire sont gratuits).

Voici un petit échantillon des universités russes au sein desquelles il est possible de suivre des études d’ingénieur.

  • L’Institut de physique et de technique de Moscou forme des experts en mathématiques et physique appliquées, en programmation, en analyse systémique, en sécurité informatique et dans d’autres spécialités. Cet établissement d’enseignement supérieur figure dans de sérieux classements académiques : QS, ARWU et THE.

  • MEPhI propose aux candidats étrangers plus de 100 spécialisations, les plus prisées étant les formations en physique nucléaire, l’exploitation de centrales nucléaires et la programmation système. MEPhI est le leader reconnu pour la formation d’ingénieurs en génie atomique.

  • MISIS est l’un des meilleurs établissements d’enseignement supérieur de Russie et possède une longue expérience de la formation d’ingénieurs dans les domaines de la science des matériaux, de la métallurgie et de l’exploitation minière. Il existe des formations en technologies de l’information et nano-technologies.

  • L’Université polytechnique de Tomsk est un autre établissement d’enseignement supérieur technique où il est possible de suivre une formation d’ingénieur dans le domaine des nanotechnologies, de l’exploitation pétrolière et gazière, de la construction mécanique, de la science des matériaux, de la programmation et dans d’autres.

  • L’université polytechnique de Saint-Pétersbourg est l’un des plus anciens établissements d’enseignement supérieur techniques de Russie. Les candidats étrangers choisissent le plus souvent des programmes en génie énergétique, technologies de l’information et génie civil.

HSE1.jpg
© Higher School of Economics
  • L’université de Samara est un centre d’enseignement et de recherche spécialisé dans la formation d’ingénieurs pour le secteur spatial. Les spécialités les plus recherchées sont « construction aéronautique », « systèmes de missiles et astronautique ». Néanmoins, il y existe d’autres spécialités techniques telles que « informatique et technique informatique », « mécanique théorique » et autres.

  • L’Université fédérale de Sibérie a été fondée pour former des ingénieurs pour des secteurs telles que l’industrie et l’énergie. De nos jours, il est possible d’y suivre un enseignement supérieur en métallurgie et géo-technologies, génie énergétique, biotechnologies, systèmes de communication, exploitation pétrolière et gazière, ainsi que d’autres spécialités.

  • La formation des ingénieurs possède une longue histoire en Extrême-Orient. En 2018, l’École d’ingénieurs de l’Université fédérale d’Extrême-Orient célèbre son centième anniversaire. La liste des programmes d’enseignement de différents niveaux compte plus de 80 spécialisations, parmi lesquelles « Exploitation pétrolière et gazière », « Exploitation minière », « Construction mécanique et robotique », « Construction navale », « Energie électrique et électrotechnique », et autres.

  • A l’Université d’État de Novossibirsk, il est possible de suivre une formation d’ingénieur dans le domaine des nanotechnologies, des systèmes laser, de l’électronique, des biotechnologies médicales et des technologies de l’information. L’établissement d’enseignement supérieur se trouve dans la Cité universitaire, au milieu d’instituts scientifiques nationaux de pointe où les étudiants peuvent conduire des recherches scientifiques.

  • Il y a également des formations d’ingénieurs à l’Université fédérale de l’Oural. Parmi les plus demandées : la construction mécanique et la métallurgie, les technologies de l’information, les biotechnologies et le génie énergétique.

  • ETU « LETI » est un établissement d’enseignement supérieur technique se spécialisant dans la formation de professionnels des domaines de l’électronique, de la radio- et électrotechnique, des systèmes de commande, de l’industrie de précision et des technologies de l’information. Au cours des 60 dernières années, l’université a formé plus de 3500 ingénieurs.

  • A l’Université ITMO, beaucoup d’attention est également accordée à la formation d’ingénieurs, notamment dans le domaine des technologies de l’information. Les futurs programmeurs de l’établissement d’enseignement supérieur ont occupé plus d’une fois les premières places lors de compétitions internationales. Ici, il est également possible de suivre une bonne formation en photonique et opto-informatique, en ingénierie laser et en biotechnologies alimentaires.

unn_students-16.jpg
© UNN
  • L’Université d’État de Tomsk, l’un des plus anciens établissements d’enseignement supérieur de Russie, possède le statut d’institut de recherche national. Divers programmes d’ingénieurs sont accessibles aux étrangers, notamment en technologies de l’information, aéronautique, ingénierie de missiles, ingénierie spatiale, bio-informatique, mécanique, construction mécanique et autres spécialisations.

  • Il est également possible de suivre une formation d’ingénieur à l’Université d'État de l'Oural du Sud. Les candidats étrangers choisissent le plus souvent les technologies de l’information, le génie civil et l’architecture ; beaucoup d’autres spécialités sont également disponibles, par exemple, la métallurgie, la technologie des matériaux, la sécurité au travail, l’électronique et autres.

  • L’Université d’État de Tioumen est un établissement d’enseignement supérieur russe classique où sont notamment accessibles des formations d’ingénieurs. L’une des spécialités les plus porteuses est l’exploitation pétrolière et gazière. Ainsi, par exemple, l’établissement d’enseignement supérieur propose un programme de master intitulé « Ingénieries conceptuelles du pétrole et du gaz » ; les cours sont dispensés non seulement par des enseignants de l’établissement d’enseignement supérieur, mais aussi par des représentants des plus grandes entreprises technologiques de Russie. Au cours de leur formation, les étudiants participent au développement de véritables projets sur commande de la célèbre entreprise russe Gazprom neft.

En Russie, les étudiants étrangers peuvent étudier en russe, mais pas seulement : beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur proposent des formations d’ingénieur en anglais. Pour en trouver une de la sorte, vous pouvez utiliser notre moteur de recherche, en choisissant l’anglais en tant que langue d’enseignement. Si le candidat désire toutefois étudier en russe, mais ne le maîtrise pas au niveau requis, il peut commencer par suivre des cours préparatoires (CP), qui existent dans la majorité des établissements d’enseignement supérieur russes. Là, pendant un an, ils étudient la langue et les disciplines techniques (physique, mathématiques, informatique et autres) obligatoires pour la suite de leurs études. A la fin des CP, l’étudiant passe des examens finaux et reçoit un certificat. Ensuite, il peut rejoindre la formation initiale en russe.

unn_students-8.jpg
© UNN

Comment entrer dans un établissement d’enseignement supérieur russe

Pour entrer dans une université russe, il faut passer de rigoureuses épreuves de sélection. Pour étudier de façon payante, le candidat étranger doit réussir des épreuves d’entrée que les établissements d’enseignement supérieur organisent spécialement pour les citoyens étrangers. Le coût des études en Russie est plus bas qu’en Europe ou en Amérique. Par exemple, les programmes de licence et de spécialité dans des domaines tels que « mécanique et modélisation mathématique » et « informatique fondamentale et technologies de l’information » coûtent à partir de 89 000 roubles (1480 dollars) par an1. Pour les domaines « radiophysique », « chimie, physique et mécanique des matériaux », « génie civil », « génie logiciel », « sécurité de l’information », « électronique », « industrie de précision », « énergie électrique et thermique », « mécatronique et robotique », « métallurgie », à partir de 102 000 roubles (1700 dollars). Des formations telles que « physique nucléaire et physique thermique », « physique appliquée », « aéronautique, ingénierie de missiles et ingénierie spatiale », « construction navale », « nano-ingénierie » coûtent à partir de 153 000 roubles (2550 dollars).

Le candidat étranger peut également passer l’Examen d'État unifié (EGE), qui se déroule dans 14 matières en langue russe. Pour les parcours d’ingénieur, il faut, en règle générale, passer les mathématiques, la physique, l’informatique et parfois la biologie ou la chimie, s’il s’agit de spécialisations mixtes (comme la bio-ingénierie par exemple). Les sites des établissements d’enseignement supérieur comportent des informations sur les matières qu’il faut pour telle ou telle spécialisation.

Les candidats talentueux présentant de bonnes notes au lycée peuvent essayer de remporter un concours d’attribution d’une bourse d’État ou mettre leurs connaissances à l’épreuve lors de concours internationaux interuniversitaires. Vous trouverez plus d’informations sur les olympiades ici.

МИФИ_01.jpg
© MEPhI

Au cours de leurs études dans un établissement d’enseignement supérieur russe, les étudiants étrangers prennent part à des recherches scientifiques sous la direction d’enseignants expérimentés, et réalisent également régulièrement des stages selon leur spécialité dans des entreprises russes, ce qui augmente leurs chances de trouver un travail prestigieux une fois diplômés. A titre d’exemple, l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg collabore avec de grandes entreprises russes des secteurs de la construction et du secteur pétrogazier, ainsi que des sociétés du secteur de l’énergie, où les étudiants sont envoyés en stage. Les étudiants de MEPhI, de l’Université fédérale de Sibérie et d’autres établissements d’enseignement supérieur étudiant le génie énergétique se familiarisent avec l’activité des centrales nucléaires russes. Les futurs programmeurs de l’Université d’État de Novossibirsk se voient accorder des places de stage par des entreprises sibériennes concevant des logiciels, ainsi que par des instituts de la branche sibérienne de l’Académie russe des Sciences.

De nos jours, le métier d’ingénieur est l’un des plus recherchés dans la mesure où aucune entreprise ne peut se passer d’experts dans ce domaine. Par conséquent, la majorité des diplômés des établissements d’enseignement supérieur trouvent rapidement un travail hautement qualifié.

Si vous souhaitez suivre une formation d’ingénieur, ne perdez pas de temps. Utilisez notre service de recherche afin de sélectionner la formation qui vous conviendra. Ensuite, effectuez votre inscription gratuite à l’Espace personnel du candidat et envoyez directement une demande à l’établissement d’enseignement supérieur. Vous pouvez également poser des questions aux employés du service international : vous recevrez une réponse sous 10 jours ouvrés.

Partager
Ne plus montrer
Enregistrez-vous, soumettez votre demande à l’université. Gratuitement. Sans intermédiaires.!