Comment se préparer à entrer dans un établissement d’enseignement supérieur russe pour un étranger

Comment se préparer à entrer dans un établissement d’enseignement supérieur russe pour un étranger
© SUSU

Les universités russes possèdent une longue tradition de formation des étrangers : les premiers étudiants venus de l’étranger en Russie pour recevoir un enseignement arrivèrent à la fin du XIXe siècle. Au cours de l’année universitaire 2016/2017, 244 000 étudiants étrangers1 suivaient des formations de licence, spécialité et master dans des établissements d’enseignement supérieur russes.

Le choix de sa future profession et de ses études supérieures est une démarche responsable. Si vous avez décidé d’étudier à l’étranger, venez en Russie. Chez nous, les candidats étrangers se voient offrir de nombreuses opportunités. Les universités les plus prestigieuses du pays leur sont accessibles. Ils peuvent y devenir des professionnels dans presque n’importe quel domaine. Au cours de leurs études, les étudiants ne reçoivent pas seulement des connaissances fondamentales, mais aussi des savoir-faire pratiques. De nombreux établissements d’enseignement supérieur coopèrent avec des entreprises russes et étrangères célèbres où les étudiants effectuent leurs stages. Nous allons vous expliquer comment le candidat étranger peut se préparer à entrer dans une université russe.

Première étape : choisissez une spécialité et un établissement d’enseignement supérieur

Avant toute chose, il faut choisir la spécialité d’enseignement et l’université. Les établissements d’enseignement supérieur russes proposent divers programmes d’enseignement : techniques, en sciences naturelles et en sciences humaines. Pour celui qui vous convient, vous pouvez utiliser notre service de recherche, très pratique. Le site studyinrussia.ru présente les meilleurs établissements d’enseignement supérieur publics de Russie. Parmi eux, il y a des établissements d’enseignement qui se spécialisent dans la préparation, par exemple, de spécialistes techniciens (MFTI, MISIS, MEPhI, l’Université ITMO, SPbPU, l’Université de Samara, ETU LETI, et autres), de professionnels de santé (MSMU Setchenov et autres), ainsi que des établissements d’enseignement supérieur généralistes où l’on peut suivre des études dans n’importe quel domaine de spécialisation (UEOS, IKBFU, UFK, UFEO, TSU, UPT, EHESE, NSU, URAP, l’Université Lobatchevski, UrFU, UET, SFU et autres). Rendez-vous sur les pages des établissements d’enseignement supérieur et étudiez les informations à propos de ces derniers. De plus, vous pouvez écrire gratuitement directement à des employés de l’établissement d’enseignement supérieur. Pour ce faire, inscrivez-vous à l’Espace personnel du candidat et envoyez une demande. Vous obtiendrez une réponse sous 10 jours ouvrés.

вшэ_01.jpg
© Higher School of Economics

Russe ou anglais ?

Certains programmes d’enseignement en établissements d’enseignement supérieur sont dispensés en anglais, néanmoins la majorité d’entre eux est en langue russe. Quelle que soit l’option que vous choisissiez, il est judicieux d’étudier les bases du russe, ce qui facilitera l’adaptation dans le pays. Beaucoup d’universités proposent des cours de langue russe, où les étudiants apprennent la phonétique, la grammaire et le lexique de base de façon intensive. Vous pouvez également venir suivre un stage d’été ou d’hiver et combiner études et loisirs.

Il y a une autre option : s’inscrire en cours préparatoires (CP) et apprendre à maîtriser suffisamment la langue pour poursuivre vos études en russe. En moyenne, les études en CP durent 10 mois. A la fin du cursus, l’étudiant passe un examen, reçoit un certificat et peut candidater à la formation en russe de son choix.

Deuxième étape : choisissez une option de financement

Conformément à la législation de la Fédération d Russie2, les candidats étrangers ont le droit d’étudier en Russie tant avec une bourse d’État que sous contrat.

Si vous souhaitez obtenir une formation aux frais budgétaires, vous pouvez :

  1. Passez des épreuves de sélection dans le cadre d’une bourse d’État (quotas) ;

  2. Prendre part à des olympiades internationales organisées par des établissements d’enseignement supérieur russes ;

  3. Passer l’Examen d'État unifié (EGE) ou les examens internes de l’établissement d’enseignement supérieur.

Si vous souhaitez étudier sur la base d’un contrat, il faudra aussi passer des examens. L’un des principaux avantages de l’enseignement russe est son prix accessible. Les tarifs des formations dépendent de l’établissement d’enseignement supérieur, de la spécialité, de la région et d’autres facteurs, mais dans tous les cas ils seront inférieurs à ceux pratiqués en Amérique et en Europe. Pour connaître le coût d’un programme en particulier, utilisez notre moteur de recherche ou envoyez une demande à l’établissement d’enseignement supérieur.

двфу_01.jpg
© FEFU

Troisième étape : préparez les documents

Il vous faut ensuite adresser une demande à l’établissement d’enseignement supérieur via l’Espace personnel en indiquant le niveau académique et la spécialité souhaités. Après quoi des employés de l’établissement d’enseignement supérieur vous demanderont de remplir un formulaire, d’envoyer des copies traduites notariées du passeport et du document justifiant vos études, ainsi qu’une photographie.

En arrivant en Russie, vous aurez à présenter une attestation d’inscription, les originaux du passeport et du document justifiant vos études, ainsi qu’un certificat médical. Souvenez-vous que les exigences liées aux documents peuvent différer en fonction de l’établissement d’enseignement supérieur, voilà pourquoi il faut se renseigner auprès de leur bureau international.

Quatrième étape : passez des épreuves de sélection

Pour devenir étudiant d’un établissement d’enseignement supérieur russe, il faut passer des tests de sélection.

Études sur la base d’un contrat

Pour étudier de façon payante, le candidat doit réussir des épreuves d’entrée que les établissements d’enseignement supérieur organisent spécialement pour les citoyens étrangers ; leurs résultats seront publiés sur le site de l’université.

Études sur un pied d’égalité avec les citoyens de la Fédération de Russie

Le candidat étranger peut passer l’Examen d'État unifié. Son passage à l’étranger est assuré par Rosobrnadzor conjointement avec des organisations éducatives russes possédant une accréditation d’État. Le EGE se tient dans 14 matières en langue russe (à l’exception de la matière « langues étrangères »). Des informations sur le début de la réception des demandes seront publiées sur le portail d’informations officiel du EGE en janvier. Les examens en eux-mêmes ont lieu de mars à juillet. Les étrangers peuvent passer l’examen dans leur pays dans des lieux dédiés : en général, il s’agit des écoles des ambassades de la Fédération de Russie. Leurs adresses se trouvent sur les sites des ambassades.

лэти_01.jpg
© ETU "LETI"

De plus, les établissements d’enseignement supérieur peuvent organiser eux-mêmes des examens pour les candidats étrangers. Sont éligibles à la formation aux frais budgétaires les compatriotes et ceux qui candidatent dans le cadre d’accords internationaux.

Études selon les quotas

Le candidat étranger a le droit de prendre part au concours d’obtention d’une bourse d’État. Chaque année, le gouvernement de la Fédération de Russie réserve 15 000 places budgétaires à des étudiants venus de l’étranger. La sélection des candidats est réalisée par l’Agence fédérale Rossotroudnitchestvo. Elle a des représentations dans de nombreux pays. Habituellement, en janvier ou février, des informations sont publiées sur leur site à propos du début de la campagne de candidatures aux établissements d’enseignement supérieur de Russie, puis, un peu plus tard, le calendrier des examens d’entrée. Pour en savoir plus, adressez-vous à une représentation de Rossotroudnitchestvo dans votre pays ou à une ambassade de la Fédération de Russie.

Le candidat étranger peut également participer à l’une des olympiades internationales organisées par des établissements d’enseignement supérieur russes, des associations universitaires et Rossotroudnitchestvo. Il existe beaucoup de ces compétitions intellectuelles, mais seules les olympiades approuvées par le Ministère de l’Éducation et de la science de Russie offrent des avantages pour entrer dans un établissement d’enseignement supérieur. Les olympiades sont soit spécialisées, par exemple en mathématiques, informatique, physique, chimie, soit généralistes : elles comprennent diverses spécialités.

двфу_02.jpg
© FEFU

Les lots attribués aux vainqueurs et lauréats sont divers et leur type dépend avant tout du niveau de l’olympiade (I, II ou III), ainsi que des règles de l’établissement d’enseignement supérieur concret. Il peut s’agir de notes individuelles de succès individuels, de la note maximale au EGE dans une matière donnée ou même de l’inscription à la spécialité choisie sans épreuves de sélection. Renseignez-vous sur les particularités auprès des employés de l’université choisie. La liste des olympiades auxquelles peuvent participer les étrangers est disponible ici.

Cinquième étape : recevez l’invitation et faites une demande de visa étudiant

La plupart des étrangers ont besoin d’un visa pour entrer en Russie. En vue de son obtention, l’établissement d’enseignement supérieur doit envoyer une invitation officielle. Néanmoins, il existe des accords d’entrée sans visa entre la Fédération de Russie et certains pays. Il est possible de trouver plus d’informations sur les sites des ambassades et consulats de la Fédération de Russie dans votre pays.
Partager
Ne plus montrer
Enregistrez-vous, soumettez votre demande à l’université. Gratuitement. Sans intermédiaires.!