Résidences universitaires des établissements d’enseignement supérieur russes : prix et conditions

Résidences universitaires des établissements d’enseignement supérieur russes : prix et conditions
© MISIS

La majorité des étudiants étrangers vivent dans une résidence universitaire durant leurs études en Russie. En règle générale, elle se trouve non loin des bâtiments universitaires, le coût de l’hébergement étant ici significativement plus bas que dans un appartement loué ou un hôtel.

Quelles résidences universitaires existent pour les étudiants étrangers en Russie

Il existe différents types de résidences universitaires dans les établissements d’enseignement supérieur russes : en couloirs, en blocs et en appartements. Dans les résidences en couloirs, des douches, toilettes et cuisines communes se trouvent à chaque étage. Dans les résidences en blocs, dans chaque section. Dans les résidences universitaires de type appartements, la salle de bains et la cuisine se trouvent directement dans l’appartement. Beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur possèdent des résidences universitaires de ces trois types et peuvent installer les étudiants étrangers dans n’importe lequel d’entre eux : en fonction des places disponibles.

DSC_3585.jpg © NSU

C’est par exemple ce qui se passe à l’Université fédérale de l’Oural (UrFU) et à l’Université fédérale de Sibérie (SFU). A l’Université d’État de Novossibirsk, tous les étrangers vivent dans un bâtiment de type blocs. A l’Université d’État Lobatchévski de Nijni Novgorod (Université Lobatchevski), dans des bâtiments de type couloirs. Et à l’Université d’État de Tioumen (UET), les étudiants étrangers sont installés exclusivement dans des résidences universitaires de type appartements.

Certains établissements d’enseignement supérieur russes hébergent leurs étudiants étrangers dans des résidences universitaires modernes de type hôtel. A titre d’exemple, à l’Université fédérale de Kazan (UFK), ils vivent dans le quartier « Village de l’Universiade », construit pour les participants de l’Universiade 2013 ayant eu lieu à Kazan. Et à l’Université fédéral d’Extrême-Orient (UFEO), les étudiants sont hébergés dans un complexe construit pour le sommet de l’APEC de 2012. Les conditions d’hébergement correspondent au niveau d’un hôtel quatre étoiles. Les chambres sont régulièrement nettoyées par des femmes de ménage.

fefu_1.jpg
© FEFU

Les résidences universitaires de certains établissements d’enseignement supérieur se trouvent dans des monuments classés. Ainsi, les étudiants étrangers de l’Université nationale de recherche et de technologie MISiS sont hébergés dans un bâtiment unique en son genre construit au début du XXe siècle, la « Maison collective », monument classé de la période constructiviste. Mais cela ne signifie absolument pas que les étudiants vivent dans des conditions de confort insuffisantes : récemment, la résidence universitaire a été totalement restaurée et modernisée, tout en conservant son apparence historique.

Дом Комунны2.jpg © MISIS

Conditions de vie dans les résidences universitaires

D’habitude, une à quatre personnes vivent dans chaque chambre. En règle générale, les étudiants de licence vivent à deux ou trois, plus rarement à quatre, personnes par chambre, tandis que ceux de master sont le plus souvent hébergés par deux, alors que les doctorants vivent seuls dans certains établissements d’enseignement supérieur. Les étudiants étrangers peuvent être hébergés tant avec des étudiants russes, que dans des bâtiments dédiés aux ressortissants d’autres pays.

bfu.jpg
© IKBFU

A titre d’exemple, à l’Université polytechnique de Tomsk (UPT), les étudiants étrangers de cours préparatoires qui viennent d’arriver en Russie vivent à part : des employés de cet établissement d’enseignement supérieur les aident à s’adapter à la vie étudiante. Alors qu’à l’Université Fédérale baltique Emmanuel Kant (IKBFU), les étrangers vivent avec les Russes et améliorent ainsi leur connaissance de la langue russe, tout en faisant plus étroitement connaissance avec la culture du nouveau pays.

Ce n’est pas pour rien que l’Université russe de l’Amitié des Peuples (URAP) possède la réputation d’être l’un des établissements d’enseignement supérieur les plus internationaux. La règle y est la suivante : dans chaque chambre de la résidence universitaire doivent vivre des étudiants de pays différents. Ainsi, ils développent des compétences en dialogue interculturel, en découvrent davantage sur les traditions d’autres peuples et apprennent à se mettre d’accord.

rudn.jpg
© RUDN University

Une façon populaire « d’échanger culturellement » est la préparation de plats nationaux. Les étudiants cuisinent la cuisine qui leur est familière et en font profiter leurs colocataires. Les cuisines de la plupart des résidences universitaires sont équipées de plaques électriques, de fours micro-ondes et il y a parfois des couverts. C’est suffisant pour préparer le déjeuner ou le dîner.

rudn1.jpg
© RUDN University

La majorité des résidences universitaires des établissements d’enseignement supérieur russes se trouvent à distance de marche des principaux bâtiments d’enseignement. Néanmoins, les étudiants de certaines universités doivent aller en cours en transports en commun. Ainsi, les étudiants de l’Université nationale de recherche « École des hautes études en sciences économiques » (EHESE) se rendent au bâtiment d’enseignement en métro ou en bus : le temps de trajet est de 25 à 40 minutes. Et le territoire du campus de l’UFEO est tellement vaste que les étudiants et les enseignants s’y déplacent en navettes gratuites.

dvfu-panorama.jpg
© FEFU

Une attention toute particulière est accordée à la sécurité des étudiants. A cette fin, dans beaucoup de résidences universitaires sont installés des systèmes de vidéosurveillance, tandis que des veilleurs de nuit et du personnel de sécurité travaillent 24H/24. En général, les étudiants accèdent au bâtiment sur présentation d’un laissez-passer, mais dans certaines résidences universitaires cela se fait grâce à leur empreinte digitale. De plus, dans chaque bâtiment est installé un système de sécurité incendie. En résumé, l’administration des résidences universitaires s’efforce de tout faire pour que les étudiants étrangers y vivent confortablement et paisiblement. Certains établissements d’enseignement supérieur vont jusqu’à envoyer les employés de leurs résidences universitaires suivre des cours d’anglais pour qu’il leur soit plus facile d’échanger avec les locataires de pays différents et de les aider.

Coût de l’hébergement dans les résidences universitaires

Le coût dépend de la ville où se trouve l’université, du type de résidence universitaire, du nombre d’étudiants vivant dans une même chambre et de certains autres facteurs. A titre d’exemple, à l’Université Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg (SPbPU), le coût de l’hébergement varie en fonction du type et du format des études, des programmes d’enseignement, mais aussi du niveau de confort. Les étudiants boursiers doivent payer 960 roubles (près de 16 dollars) par mois, mais ceux qui ne le sont pas, à partir de 3000 roubles (50 dollars) par mois.

spbpu2.jpg
© SPbPU

L’hébergement dans la résidence universitaire de l’Institut de physique et de technique de Moscou (MFTI) coûte de 1000 à 1200 roubles (de 17 à 20 dollars) par mois. Dans les résidences universitaires moscovites de l’Institut d'ingénierie physique de Moscou MEPhI, cela coûte 600 roubles (10 dollars) par mois, et dans la filiale d’Obninsk, 500 roubles (9 dollars). A SFU, le prix de l’hébergement varie entre 590 et 930 roubles (de 10 à 16 dollars) par mois, en fonction du type de résidence universitaire.

mephi.jpg
© MEPhI

A UET, le prix est identique pour tous les étudiants et s’élève à 670 roubles (11 dollars) par mois. Le coût des résidences universitaires à la cité étudiante d’UrFU ne dépasse pas 1100 roubles (18 dollars) par mois. Les étudiants de l’UFEO payent 3700 roubles (62 dollars) par mois pour deux.

ut.jpg
© UTMN

Une chambre comprend habituellement tout le mobilier nécessaire (lit, armoire, table, table basse, etc.). Les étudiants se voient également remettre un matelas, une couette, un oreiller et du linge de lit. Certaines résidences universitaires fournissent également aux étudiants des porte-manteaux, rideaux, dessus-de-lit et de l’équipement ménager. A titre d’exemple, dans les résidences universitaires de l’Université d'État de l'Oural du Sud (UEOS), il y a des fers à repasser, des tables à repasser, des sécheuses à lingue et des aspirateurs sur le palier : il est possible de les utiliser gratuitement.

kfu2.jpg
© KFU

Dans certaines résidences universitaires, vous pouvez choisir l’option spartiate et payer seulement pour l’hébergement en résidence universitaire. Ailleurs, il est possible de louer de l’équipement ménager supplémentaire (il se trouvera directement dans la chambre). Ainsi, à UPT, le coût de l’hébergement s’élève à 800 roubles (près de 13 dollars) par mois, et, en tenant compte de l’utilisation d’appareils électriques (réfrigérateur, four micro-ondes, bouilloire, téléviseur, à 1040 roubles (17-18 dollars) par mois.

nsu.jpg
© NSU

Dans chaque résidence universitaire, il y a des lingeries à disposition des étudiants. Dans certains établissements d’enseignement supérieur, des machines à laver se trouvent dans les cuisines et il est possible de les utiliser gratuitement à n’importe quel moment. Dans d’autres établissements d’enseignement supérieur, des pièces à part servent de laverie. Ainsi, le coût d’un cycle de lavage et séchage à l’Université ITMO est de 150 roubles (2,5 dollars), alors que laver ses affaires à TSU coûte 50 roubles (environ un dollar).

msmu.jpg
© MSMU

Une connexion à Internet est disponible dans tous les établissements d’enseignement supérieur russes. Certaines universités, IKBFU ou MISiS, par exemple, proposent une connexion gratuite, mais le plus souvent le Wi-Fi gratuit est seulement accessible dans les amphithéâtres, les bibliothèques et les halls des résidences universitaires. Pour avoir accès à ce réseau depuis sa chambre, il faudra payer, ou bien il sera possible de se connecter à l’Internet haut-débit en filaire.

Dans les couloirs de la résidence universitaire de TSU, il est possible de se connecter gratuitement au réseau Wi-Fi. Et pour utiliser Internet dans sa chambre, il faudra payer à partir de 150 roubles (2,5 dollars) par mois. A NSU, le prix de la connexion à Internet est de 400 roubles (environ 7 dollars) par mois. Dans les résidences universitaires de SFU, il y a divers tarifs : à partir de 250 roubles (4 dollars) par mois et plus, en fonction de la vitesse du trafic.

unn.jpg
© UNN

Au final, le coût de la connexion à Internet en Russie, tant fixe que mobile, est l’un des plus bas au monde. Ainsi, par exemple, le prix d’un abonnement standard aux services mobiles, comprenant Internet, s’élève à 200 ou 300 roubles (3 à 5 dollars).

Autour de la résidence universitaire

Les campus étudiants des établissements d’enseignement supérieur russes se présentent souvent comme une « ville dans la ville ». Aux alentours, on trouve toutes les infrastructures nécessaires : magasins, cafés et cantines, pharmacies, agences bancaires et autres.

tgu1.jpg
© TSU

A UEOS, un salon de coiffure bon marché est ouvert sur le campus. Sur le site d’URAP, il y a un grand nombre de cafés et de restaurants où les étudiants peuvent se régaler pour pas cher.

nsu1.jpg
© NSU

Sur le campus d’UFEO, il existe une piscine, des salles de musculation et des complexes sportifs. A NSU, il y a aussi une piscine, des courts de tennis et des salles de jeux. Il est à noter qu’il existe des complexes sportifs dans presque toutes les résidences universitaires russes. Il est possible de faire du sport gratuitement ou pour un coût peu élevé. A l’Université ITMO, par exemple, une visite à la salle de musculation coûte 100 roubles (1,5-2 dollars).

tpu1.jpg
© TPU

De plus, dans toutes les résidences universitaires existent des sections sportives et créatives. A UFK, les étudiants peuvent diversifier leurs loisirs et s’inscrire, par exemple, à un atelier de dessin. Dans la résidence universitaire de l’Université d’État électrotechnique de Saint-Pétersbourg ETU LETI, il y a un cinéclub, tandis que les étudiants qui vivent dans les résidences universitaires de la EHESE ont la possibilité de faire de la danse, du yoga ou de la boxe.

Vous trouverez sur notre site des informations plus détaillées, ainsi que des photographies des résidences universitaires mises à la disposition des étudiants étrangers par les établissements d’enseignement supérieur russes. Pour ce faire, rendez-vous sur la page de l’établissement d’enseignement supérieur dans la section « Résidences universitaires ».  
Partager
Ne plus montrer
Enregistrez-vous, soumettez votre demande à l’université. Gratuitement. Sans intermédiaires.!