Comment se préparer à l’hiver russe : conseils aux candidats étrangers

Comment se préparer à l’hiver russe : conseils aux candidats étrangers
© UrFU

Vous souhaitez étudier en Russie mais vous craignez le froid ? Pas besoin d’avoir peur. Premièrement, la Russie est un grand pays et le climat y est varié. Deuxièmement, il suffit d’observer certaines règles simples et vous n’aurez pas à craindre le gel.

L’hiver en Russie est une superbe période de l’année. La plupart des Russes aiment l’hiver et se réjouissent de son arrivée. Neige d’un blanc éclatant, joyeuses promenades hivernales, skis, luges et patins à glace : tout cela apporte beaucoup de bonheur. Les paysages hivernaux sont très beaux et il n’est pas étonnant qu’ils aient été peints par de grands artistes et chantés par des poètes. Le poète russe Alexandre Pouchkine, qui avait d’ailleurs des racines éthiopiennes, disait à ce propos : « Le froid russe est bon pour ma santé. »

Soit dit en passant, les bienfaits du froid sont validés par des recherches. A titre d’exemple, des scientifiques de l’université d’Harvard considèrent que les basses températures sont bénéfiques pour le système cardio-vasculaire, dans la mesure où le froid active la circulation sanguine, augmente l’afflux de sang vers les organes internes et les capillaires, plus petits vaisseaux sanguins, ce qui renforce leur saturation en oxygène.  

тгуDSC_4975.jpg
© TSU

La Russie occupe un immense territoire, voilà pourquoi il n’est pas étonnant que le climat diffère dans ses différentes régions. Une part significative du pays se trouve dans une zone au climat tempéré. Quoi qu’il en soit, le temps qu’il fait l’hiver peut fortement varier en fonction de la région. Ainsi, par exemple, selon les données de Roshydromettsentr, la température moyenne l’hiver à Moscou et Saint-Pétersbourg est de –6°C, à Nijni Novgorod, –8°C, à Kazan, –10°C, à Novossibirsk, –16°C, à Kaliningrad, –1°C, à Simferopol, +2°C, et à Sotchi, +6°C. Mais dans tous les cas, pendant vos études, vous n’aurez pas à passer beaucoup de temps dans la rue, et dans les résidences universitaires, les bâtiments d’enseignement, les magasins et les transports le chauffage fonctionne toujours.

Comment s’habiller quand il fait froid

Il y a un proverbe russe ; « Le Sibérien n’est pas quelqu’un qui n’a pas peur du froid, mais quelqu’un qui s’habille chaudement. » Et c’est bel et bien le cas. L’hiver, les vêtements doivent être amples et avec plusieurs couches, ce qui aide à conserver la chaleur. Quand il fait froid, les Russes portent des pull-overs chauds et des cols roulés : en laine, en cachemire, en angora et en polaire. Sous le pull-over, il est possible de porter un tee-shirt à manches courtes ou longues. Les sous-vêtements thermiques seront d’une aide précieuse, mais il faut choisir les bons : pour faire du sport ou pour se promener tranquillement ; leurs caractéristiques diffèrent. 

Par-dessus le pull-over, pour avoir plus chaud, il est possible d’enfiler un gilet matelassé. Et, bien sûr, il est très important de choisir un manteau de qualité. Les plus pratiques seront la doudoune et la parka. Aujourd’hui, le marché russe propose de nombreuses marques, mais mieux vaut choisir celles spécialisées dans la fabrication de vêtements d’hiver. La garniture peut être naturelle ou synthétique. D’ailleurs, de nombreux matériaux d’isolation thermique modernes protègent bien mieux du froid que le duvet naturel. Parmi les plus modernes, il y a le thinsulate, l’isosoft et l’hollofibre.

тгу577A2665-1.jpg
© TSU
Il n’y a pas que la garniture qui permette de conserver la chaleur, mais aussi la membrane : une couche épaisse collée au tissu. La tâche principale de la membrane est de créer et de maintenir sous le vêtement un micro-climat confortable. Parmi les membranes les plus célèbres, il y a les systèmes Gore-Tex, Triple-Point, Sympatex et Ultrex. Achetez impérativement un bonnet chaud : il doit couvrir les oreilles, une casquette ne conviendra pas ; mais aussi une écharpe, des gants ou des moufles.

D’habitude les résidences universitaires des établissements d’enseignement supérieur se trouvent non loin des bâtiments d’enseignement. Par conséquent, si vous devez seulement aller étudier puis revenir à la maison, nul besoin de vous couvrir excessivement : il suffit d’enfiler un sweatshirt et un manteau, vous n’aurez pas le temps de prendre froid. Si vous avez décidé de faire du ski, du patin à glace ou comptez faire une longue promenade, mieux vaut s’habiller plus chaudement. Dans ces cas-là, des pantalons calorifuges ou des pantalons de ski conviennent bien. Il est recommandé de porter en-dessous des sous-vêtements thermiques et des chaussettes en laine.

лэти.jpg© ETU "LETI"

Quelle paire de chaussures choisir

Comme le disait le célèbre chef militaire Alexandre Souvorov : garde la tête froide et les pieds au chaud. Pour ce qui est de la première partie le doute est permis, car quand il fait froid un bonnet est non moins important que le reste, mais pour ce qui est des pieds nous sommes totalement d’accord. Par conséquent, ne manquez pas d’acheter des chaussures chaudes de qualité. Rappelez-vous que les chaussures ne doivent pas être trop étroites, sinon vous aurez rapidement froid aux pieds. C’est bien si elles sont garnies de fourrure naturelle ou de laine. 

De plus, faites attention à la semelle : mieux vaut en préférer une striée, faite en polyuréthane thermoplastique (ou dans un matériau possédant des propriétés analogues); de telles chaussures ne glisseront pas en cas de gel. D’ailleurs, les technologies mentionnées précédemment sont utilisées non seulement pour fabriquer des manteaux, mais aussi dans la conception de chaussures. En cas de froid, des chaussures avec une membrane Gore-Tex, par exemple, assureront aux pieds confort et sécheresse. 

Les Uggs seront une bonne option pour l’hiver : elles sont chaudes, légères, confortables, il est facile de les enfiler et de les ôter. Il y a une autre solution de chaussures d’hiver, un peu exotique, mais garantissant la chaleur : il s’agit des bottes russes traditionnelles en laine foulée (valenki). Les Russes les portaient autrefois, mais de nos jours elles sont rarement portées, seulement quand on se relaxe à la campagne. Bien qu’aujourd’hui se vendent des modèles de valenki à la mode : avec des broderies, des motifs et des appliques. Il faut porter des couvre-chaussures en plastique par-dessus les valenki.

НГУ.jpg
© NSU

Que manger et boire l’hiver

Quand il fait froid, il n’est pas seulement important de s’habiller chaudement, mais aussi de manger comme il faut. Au fait, l’un des points positifs de l’hiver réside dans le fait qu’il soit possible de manger copieusement, sans avoir à craindre de prendre du poids, dans la mesure où dans le froid le métabolisme fonctionne plus rapidement. Commencez votre journée par un petit-déjeuner chaud. Le matin, les Russes aiment manger de la bouillie : d’avoine, de riz, de millet, mais aussi des syrniki ou des œufs cuits. Au déjeuner, il est bon de manger d’épaisses soupes chaudes. 

De plus, n’oubliez pas les boissons chaudes : cacao, thé au citron et au miel, vin chaud : il est tout à fait possible de le préparer sans alcool, en mélangeant du jus de cerise ou de raisin chaud, des épices et des fruits. Il est également possible de préparer une boisson russe traditionnelle : le sbitène chaud. Cette décoction de condiments et d’herbes comporte du miel. Il est préparé de cette façon : il faut déglacer du miel, ajouter des épices (clous de girofle, cannelle, anis étoilé, poivre noir, cardamone, menthe séchée) et faire cuire 10 minutes. D’ailleurs, cette boisson n’aide pas seulement à se réchauffer, mais possède également des effets salutaires : il est bon de la boire en cas de refroidissement.

Soit dit en passant, en Russie on peut vous donner ce conseil : « Pour se réchauffer quand il fait froid, il faut boire de l’alcool, de la vodka par exemple. » Nous vous déconseillons de faire cela. L’alcool élargit les vaisseaux et donne bel et bien une impression de chaleur, mais pas pour longtemps, au final le coup de froid peut-être encore plus important.

рудн_o.jpg
© RUDN University

Comment protéger sa peau du froid

S’il fait très froid, n’oubliez pas d’appliquer sur la peau de votre visage une crème protectrice qui l’empêche de s’abîmer. Il faut faire cela une heure avant de sortir dans la rue. Une crème hydratante ne suffira pas. Le produit doit être suffisamment gras. Il est possible d’acheter de la crème pour enfants vendue dans n’importe quelle pharmacie pour pas cher. De plus, ayez toujours sur vous un stick à lèvres : il les protégera du vent et les empêchera de gercer.

Comme vous le voyez, il n’est vraiment pas difficile de se préparer au froid. Pas besoin de craindre le gel : tous les étudiants étrangers s’adaptent assez vite en Russie, et beaucoup vont même jusqu’à se faire aux traditions russes et à s’immerger en janvier dans les trous d’eau glacée lors de la fête du Baptême orthodoxe. On considère que, ce jour-là, l’eau possède des propriétés curatives. D’ailleurs, il n’y a encore jamais eu de cas où quelqu’un est tombé malade après un tel événement : c’est lié au fait que la baignade est organisée en suivant des règles.  En hiver, beaucoup d’autres fêtes sont célébrées : le Nouvel an, Noël, le Jour de l’étudiant ou Maslenitsa, et vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. En outre, à cette période de l’année tout est très beau, tant dans les villes qu’à la campagne.

Beaucoup d’étudiants étrangers des établissements d’enseignement supérieur russes reconnaissent qu’ils ont appris à aimer l’hiver russe et disent de la neige qu’elle est une véritable merveille. Venez et vous découvrirez tout cela de vos propres yeux ! 
Partager
Ne plus montrer
Enregistrez-vous, soumettez votre demande à l’université. Gratuitement. Sans intermédiaires.!